College Pierre FAURE
Chaufailles
College Pierre FAURE
Chaufailles
College Pierre FAURE
Chaufailles

Le soldat n'est plus inconnu

Le soldat n'est plus inconnu
Philippe Lenglet, président du comité local du Souvenir Français, association qui œuvre pour la mémoire de soldats morts au combat, s’est rendu au collège début octobre pour présenter aux 3e une histoire extraordinaire, celle du premier Poilu de France, Claude Fournier, identifié grâce à son ADN.
Une histoire locale à ampleur nationale puisque le Sergent Fournier est né en 1880 à Colombier en Brionnais, dans la région ! Mort au combat le 4 octobre 1916 lors de la bataille de Verdun, son corps a été découvert par hasard, lors d’un chantier de rénovation du mémorial de la grande Guerre à Fleury-devant-Douaumont (Meuse) le 6 mai 2015.
Les pelleteuses s’affairent, 3 corps sont retrouvés ce jour là, ainsi qu’une plaque militaire au nom de Claude Fournier. Mais elle appartient à quel corps ? Cette petite plaque de soldat aurait pu avoir été projetée ou avoir été portée par un camarade… Mystère.
Un filet dans la presse paraît, le maire de Colombier-en-Brionnais, Jean-Paul Malatier, lit le nom Fournier dans le journal, et il se trouve que le monument aux morts rend hommage à ce soldat, ici, à Colombier !
L’élu mobilise son réseau, les archives, les arbres généalogiques. Le Souvenir Français entre en action, ainsi que le médecin légiste des Poilus, soit toute une armée pour identifier le sergent Fournier ! Est-ce bien lui ?
De fil en aiguille, le maire de Colombier retrouve deux descendants, sur qui des échantillons d’ADN sont prélevés. Le verdict tombe : il s’agit bien de Claude Fournier, l’enfant de Colombier ! D’inconnu, Fournier devient un soldat reconnu, une première en France. Il a été inhumé le 21 février 2018 à la nécropole nationale de Douaumont (Meuse) sous les caméras et l’œil ému de son petit fils, Robert Allard.
Le collège remercie sincèrement M. Lenglet d’être venu nous présenter cette histoire passionnante digne d'un roman policier !